Une histoire familiale

domaine familial histoire

Notre grand-père Camille en haut au milieu

Le Domaine de la Garnière est une exploitation traditionnelle transmise depuis 3 générations qui ont cultivé la vigne avec passion s’attachant à garantir la qualité de leur production…

A l’après guerre, notre grand-père pratiquait la polyculture et cultivait notamment quelques hectares de vins blancs et rouges. C’est en 1969 que notre père, Camille, va se spécialiser dans le métier de vigneron. Il agrandit le vignoble d’une dizaine d’hectares d’AOC Muscadet Sèvre & Maine et de VDQS Gros-Plant ainsi que de quelques hectares de Vins de Pays cépage Gamay et Cabernet.

A la fin des années 70, la cave est agrandie de plusieurs nouveaux bâtiments : le chai pour la vinification et l’entrepôt de nos vins, ainsi qu’un caveau d’accueil pour la réception de la clientèle et la dégustation.

En 1994, Olivier rejoint l’exploitation familiale GAEC FLEURANCE Camille et Olivier. La marque de nos vins est déposée : « Domaine de la Garnière »

Olivier et Pascal devant le domaine de la Garnière

Cette passion s’est perpétuée au fil des années. Marie-Thérèse FLEURANCE et ses fils Olivier et Pascal ont géré la propriété ensemble, chacun apportant ses connaissances et son savoir-faire.

Depuis 1998, le Domaine est signataire de la Charte des Vignerons Indépendants qui garantie les vraies valeurs et le savoir-faire de notre métier de vigneron dans le respect de notre terroir.

Marie-Thèrèse FLEURANCE, partie en retraite en novembre 2007, a passé le flambeau à ses deux fils qui s’occupent aujourd’hui du domaine familial.

Depuis 2008, Olivier et Pascal  font perdurer l’histoire de la famille. Ensemble, ils s’attachent à élaborer des vins fins et élégants pour lesquels ils reçoivent chaque année de nombreuses récompenses.

 

 

Notre vignoble

Implantée sur 30 hectares, le Domaine de la Garnière se situe dans le Val de Loire, à Saint Crespin sur Moine (49), sur les coteaux de la Moine, à environ 30 Kms au sud-est de Nantes et à 5km de Clisson.

 

cartedesvinsduvaldeloire-vignoble

 

Les Cépages

Le vignoble est composé de :
– 12 hectares de Melon de Bourgogne en AOC Muscadet Sèvre & Maine
– 18 hectares en IGP Val de Loire dont 6.5 hectares en vin blanc (cépages Chardonnay, Sauvignon blanc et gris, Pinot gris) et 11.5 hectares en vin rouge et rosé (Cépages Cabernet Franc, Gamay, Merlot, Abouriou)

Le sous-sol du vignoble est composé de roches métamorphiques et sédimentaires provenant de l’ère primaire du Massif Armoricain. Traversé par un système complexe de failles, on y trouve en majorité des schistes mais aussi du gabbro, gneiss, granites et micaschistes.

Les sols sont variés, contenant cailloux, graviers, limons et argiles diversement mêlés.

Outre une diversité de terroirs, le vignoble est exposé idéalement sur les coteaux de la Moine orientés sud-est, et bénéficie du climat doux de l’Océan Atlantique et celui plus tempéré de l’Anjou, permettant une excellente maturation des raisins. La Loire exerce également une influence prépondérante sur le climat en jouant son rôle de régulateur.

 

A la vigne

Nos vins n’ont d’autre ambition que de refléter nos terroirs, nos cépages et le travail des hommes. Ils sont le fruit d’un travail manuel et de vignes cultivées dans le respect de l’environnement.
Notre philosophie, un travail minutieux et une attention toute particulière à la faune et la flore environnante, permettent de dévoiler dans chacun de nos vins, la générosité et la complexité de nos terroirs.

panorama vignes du domaine
Au vignoble, les sols sont travaillés mécaniquement ou enherbés. La majorité des travaux sont réalisés manuellement afin de respecter l’équilibre de chaque cep de vigne.

Le respect de la faune et de la flore environnante se traduit par un enherbement naturel maîtrisé et une protection phytosanitaire raisonnée.

grappe-raisins-domaineNous pratiquons aussi la confusion sexuelle qui est une méthode de lutte biotechnique collective contre les tordeuses de la grappe. Spécifique, d’une grande souplesse d’emploi et respectueuse de l’environnement, la confusion sexuelle apparaît comme une alternative d’avenir.

Le principe de la technique est de perturber la phase de rapprochement des papillons mâles et femelles par émission de phéromones synthétiques en grande quantité.
Ces phéromones reproduisent la substance naturelle émise par la femelle pour attirer le mâle. Dans l’atmosphère saturée en phéromone, les mâles sont incapables de localiser les femelles et les accouplements sont moins nombreux. Il en découle moins d’oeufs, moins de chenilles et par conséquent moins de dégâts sur les raisins.
La technique de la confusion sexuelle présente de nombreux avantages : absence de toxicité pour l’utilisateur, respect de la faune auxiliaire, absence de résidus sur les raisins et respect de l’environnement.

Notre travail permet de respecter l’équilibre de la plante et d’assurer sa pérennité (taille courte, épamprage, effeuillage, éclaircissage, vendanges,…) dans le but d’obtenir des raisins de qualité adaptés à l’élaboration de chaque vin.

A la cave

Au chai, le respect de la qualité des raisins et de la diversité de nos terroirs permet d’élaborer des vins authentiques et de caractère.

vendanges-portoire-domaineLe choix de la date de récolte est toujours délicat.

Les contrôles de maturité mais surtout la dégustation des baies nous permettent de la déterminer.Selon les terroirs et les cépages, les parcelles sont assemblées ou vinifiées séparément. Après fermentation, les vins blanc et rosé sont principalement élevés en cuve sur lies fines. Pour les rouges, l’élevage est à la fois moderne et traditionnel selon le profil des vins.

Le tirage en bouteilles a lieu au printemps ou à l’automne selon l’évolution des cuvées.

Tous nos vins sont d’origine garantie, élaborés avec la plus grande attention, et mis en bouteilles directement par nos soins au Domaine.

grappe-vendanges-recolte pressage-raisins cuves-vendange

 

La méthode du « sur lie » : spécialité des vins de Nantes